Golfech : des ariègeois dans la chaîne humaine

Répondant à l’appel de la coordination sud-ouest du réseau Sortir du Nucléaire, dimanche 29 avril, nous étions une soixantaine d’ariègeois parmi environ 600 militants antinucléaires, de tous âges et des départements 09, 24, 31, 33, 46, 47, 81, 82.

Pendant le pique-nique devant la centrale, nous avons co-signé la lettre-pétition destinée à M. Calafat, maire de Golfech et président de la CLI (Commission Locale d’Information, structure de concertation obligatoirement qui a pour mission d’informer le public en matière de sûreté et de suivi de l’impact des activités de l’installation nucléaire sur les personnes et l’environnement). Ecoutez sa lecture en visionnant cette vidéo (5mn).

Nous pouvions également faire des dons pour des cures de pectine pour les enfants bélarus. La pectine, extraite de la pomme, permet de réduire la charge en Césium 137 accumulée dans l’organisme. Les enfants concentrent ce radionucléide en mangeant de la nourriture contaminée suite à la pollution des sols par la catastrophe de Tchernobyl. Le professeur Vassily a démontré que 6 curess de pectine par an pouvaient diminuer des 2/3 cette charge en Césium 137. Consultez la plaquette de l’association.

dans l’après-midi, nous avons relié la centrale à la mairie de Golfech, en formant une chaîne humaine et en scandant « Tchernobyl-Fukushima plus jamais ça ! », afin de commémorer l’accident nucléaire majeur survenu le 26 avril 1986 à Tchernobyl en Ukraine (à ~ 2 500 km).

Des élus EELV au Conseil Régional de Midi-Pyrénées étaient présents (François Calvet, François Simon, Annie Bonnefont, Catherine Jeandel, Guillaume Cros) (25s).

Voir 2 vidéos de Greenpeace :
Risque nucléaire : ils ne voient rien, ils n’entendent rien (2mn30)
Energies : il est temps de changer ! (3mn30)

Sortir du nucléaire, on sait comment faire. Mais il faut le faire savoir ! Pour cela, découvrez l’infographie interactive, signez et diffusez l’appel « Une France sans nucléaire : ça marche ! ». En quelques clics, découvrez l’ampleur des neuf défauts majeurs du nucléaire, et les mesures très concrètes grâce auxquelles la France peut en sortir.

Remonter